Connexion

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

LE DISTRICT DE BLOIS

 

 

Avec son agglomération et ses 110 000 habitants, Blois cultive et douceur et une qualité de vie sans pareils. Dotée d'un environnement naturel et architectural exceptionnel le long de la Loire, Blois est au cœur du périmètre classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

LE DISTRICT DE GIEN

 

 

Comptant près de 15 000 habitants, à l’Est du domaine, la ville de Gien marque l’entrée dans le val de Loire et ses célèbres châteaux, avec le premier d’entre eux, vers la Sologne au sud de la Loire, et dans la forêt d’Orléans à l’ouest.

Célèbre pour sa faïencerie, l’une des plus célèbres d’Europe au début du XIX siècle, sa manufacture excelle dans l’art de l’imitation.

Presque entièrement détruite pendant la seconde guerre mondiale, la ville de Gien s’est reconstruite doucement depuis.

 

Saint Benoit sur Loire

 

 

 

Au moyen âge, la seigneurie de Gien relevait de l’abbaye de Fleury à Saint Benoit sur Loire, dont l’importance et le rayonnement était tel que la ville de Gien était très convoitée par les seigneurs.

L’abbaye de Fleury, dont la première construction remonte à 651, est le premier monastère en Gaule à vivre selon la règle de Saint Benoit, dont les reliques y ont été transférées. L’édifice est aujourd’hui un joyau d’architecture.

 

 La Camarilla

Gien est une des villes les plus excentrée du domaine de l’Orléanais, sans réelle influence et n’ayant jamais incité les vampires à s’y installer. Sa désignation comme district inclue en réalité le territoire de Saint Benoit sur Loire, revendiqué depuis des siècles par le clan Tremere et où se situe sa Fondation. L’ancien Philippe II d’Orléans y séjournerait quasiment continuellement et n’en sortirait jamais sans une bonne raison. Peu expressif et peu enclin à s'adresser aux autres semblables, il demeure un personnage très secret. 

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

LA PRAXIS D'ORLEANS

 

 

 

 

Avec ses 120 000 habitants intra muros, et trois fois plus sur l’ensemble de la métropole, la capitale de la région Centre Val de Loire qu’est Orléans est une ville en pleine restructuration, alliant passé prestigieux et désir de modernité.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

LE DISTRICT DE CHATEAUDUN

 

 

 

 

Saint Avertin, alors évêque de Chartres, aurait opéré un miracle en sauvant son frère de la lèpre. Par cet acte, il permet la christianisation du territoire voué au culte du druidisme et fait naître les premiers édifices religieux qui vont promouvoir la notoriété de la bourgade. Chateaudun sera alors administrée par des comtes.

Jean Dunois, le célèbre compagnon de Jeanne d’Arc, en est le comte durant la guerre de cent ans, le comté passe alors aux mains des d’Orléans. L’ancien château fort est alors détruit et reconstruit.

Jusqu’au XVII siècle, le développement économique de la ville repose sur l’industrie du textile et des peaux. Aujourd’hui, le château qui a su conserver certaines de ses salles datant du moyen âge, renferme une très grande collection de tapisseries.

 

La Camarilla

Le district de Chateaudun est très récent et ne fut jamais l’objet de convoitise de l’histoire du domaine de l’Orléanais. C’est au cœur de cette ville austère et dortoir sans influence que se dresse le vieux château aux allures lugubres et vieillissants, mais ô combien imposant, surtout par le coté nord dont la façade est construite à flan d'une falaise rocheuse.

Pourtant l’ancien Christophe lui a préféré récemment son ancien territoire de Meung sur Loire pour y séjourner, dans le château lui même selon toute vraisemblance. L'énigmatique aîné du clan Malkavien daigne sortir ou recevoir de temps à autres dit-on, se montrant le plus souvent sociable et avenant envers ses interlocuteurs.