Connexion

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

LA PRAXIS D'ORLEANS

 

 

 

 

Avec ses 120 000 habitants intra muros, et trois fois plus sur l’ensemble de la métropole, la capitale de la région Centre Val de Loire qu’est Orléans est une ville en pleine restructuration, alliant passé prestigieux et désir de modernité.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

LE DISTRICT DE CHATEAUDUN

 

 

 

 

Saint Avertin, alors évêque de Chartres, aurait opéré un miracle en sauvant son frère de la lèpre. Par cet acte, il permet la christianisation du territoire voué au culte du druidisme et fait naître les premiers édifices religieux qui vont promouvoir la notoriété de la bourgade. Chateaudun sera alors administrée par des comtes.

Jean Dunois, le célèbre compagnon de Jeanne d’Arc, en est le comte durant la guerre de cent ans, le comté passe alors aux mains des d’Orléans. L’ancien château fort est alors détruit et reconstruit.

Jusqu’au XVII siècle, le développement économique de la ville repose sur l’industrie du textile et des peaux. Aujourd’hui, le château qui a su conserver certaines de ses salles datant du moyen âge, renferme une très grande collection de tapisseries.

 

La Camarilla

Le district de Chateaudun est très récent et ne fut jamais l’objet de convoitise de l’histoire du domaine de l’Orléanais. C’est au cœur de cette ville austère et dortoir sans influence que se dresse le vieux château aux allures lugubres et vieillissants, mais ô combien imposant, surtout par le coté nord dont la façade est construite à flan d'une falaise rocheuse.

Pourtant l’ancien Christophe lui a préféré récemment son ancien territoire de Meung sur Loire pour y séjourner, dans le château lui même selon toute vraisemblance. L'énigmatique aîné du clan Malkavien daigne sortir ou recevoir de temps à autres dit-on, se montrant le plus souvent sociable et avenant envers ses interlocuteurs.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

LE DISTRICT DE GIEN

 

 

Comptant près de 15 000 habitants, à l’Est du domaine, la ville de Gien marque l’entrée dans le val de Loire et ses célèbres châteaux, avec le premier d’entre eux, vers la Sologne au sud de la Loire, et dans la forêt d’Orléans à l’ouest.

Célèbre pour sa faïencerie, l’une des plus célèbres d’Europe au début du XIX siècle, sa manufacture excelle dans l’art de l’imitation.

Presque entièrement détruite pendant la seconde guerre mondiale, la ville de Gien s’est reconstruite doucement depuis.

 

Saint Benoit sur Loire

 

 

 

Au moyen âge, la seigneurie de Gien relevait de l’abbaye de Fleury à Saint Benoit sur Loire, dont l’importance et le rayonnement était tel que la ville de Gien était très convoitée par les seigneurs.

L’abbaye de Fleury, dont la première construction remonte à 651, est le premier monastère en Gaule à vivre selon la règle de Saint Benoit, dont les reliques y ont été transférées. L’édifice est aujourd’hui un joyau d’architecture.

 

 La Camarilla

Gien est une des villes les plus excentrée du domaine de l’Orléanais, sans réelle influence et n’ayant jamais incité les vampires à s’y installer. Sa désignation comme district inclue en réalité le territoire de Saint Benoit sur Loire, revendiqué depuis des siècles par le clan Tremere et où se situe sa Fondation. L’ancien Philippe II d’Orléans y séjournerait quasiment continuellement et n’en sortirait jamais sans une bonne raison. Peu expressif et peu enclin à s'adresser aux autres semblables, il demeure un personnage très secret. 

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

LE DISTRICT DE BLOIS

 

 

Avec son agglomération et ses 110 000 habitants, Blois cultive et douceur et une qualité de vie sans pareils. Dotée d'un environnement naturel et architectural exceptionnel le long de la Loire, Blois est au cœur du périmètre classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Pendant que les autres clans jouent avec les statuts ou font les rebelles, les Ventrue assument le rôle de dirigeant et se font les guides de la société vampirique. Noblesse, sophistication et devoir sont les marques de fabrique de ce clan. Le pouvoir peut être un lourd fardeau, mais les Ventrue savent qu'ils sont faits pour cela et à ce titre assument les responsabilités et privilèges liés à l'autorité sans manquer d’accumuler prestige, influences et richesses. Qu’ils soient tournés en dérision ou respectés, les Ventrue sont la charpente de la Camarilla

Pour se protéger des machinations de leurs ennemis, les Ventrue font appel à leurs alliés pour créer de solides allégeances et quand ils cherchent des alliés mortels ou des compatriotes, ils recherchent la crème de la crème. Les humains réalisant des prodiges à force de labeur et de perspicacité sont les recrues recherchées par le clan. Bien entendu, bon sang ne saurait mentir, et les descendants de riches et nobles familles seront souvent étreints, avec l'espoir que leur lignage fournira plus de perspicacité et de potentiel que la plèbe.

En tant que dirigeants de la Camarilla, les Ventrue se font les garants du concept « noblesse oblige » avec le devoir et la responsabilité de protéger et guider. Ils utilisent leurs talents en politique et en persuasion pour influencer les mortels comme les Semblables et ainsi apporter la prospérité et la préservation de la Mascarade aux vampires. Pour y arriver, les Ventrue cherchent à obtenir des postes à pouvoir et à responsabilités. Même au sein du Sabbat, les Ventrue prennent leur devoir de protecteurs de la société vampirique très au sérieux. Toutefois, les Ventrue ne laissent pas les autres clans découvrir le fardeau du commandement et le poids des secrets qu'ils doivent supporter pour les défendre.

Conseils d’interprétation : vous faites partie de la noblesse élitiste des semblables. Au-dessus des préoccupations minables des mortelles ou même des vampires, vous seul avez le droit et la responsabilité de les diriger, car nul autre vampire n’en a les capacités ou les talents nécessaires. Vous respectez fermement les traditions car elles ont fait leurs preuves depuis des siècles et même l'infant le plus rebelle en comprend l'importance. Vous ne dirigez pas forcément par désir, mais parce que vous avez le devoir d'assumer des responsabilités. Tout ce qui est fait doit être fait dans l'intérêt de la secte, car elle protège les plus faibles. Votre conviction est votre armure, votre honneur votre bouclier, votre sang votre arme. Vous vous faites un devoir de préserver tout ce qui est noble, ordonné, ancien et sage dans la société vampirique.

Discipline : Domination, Force d'Ame, Présence.

Avantages : grâce à leur flair et leur habileté financière, tous les Ventrue commencent avec un point supplémentaire dans l'historique Ressources qui ne peut jamais être perdu de façon permanente. Par leurs connections et leur manipulation dans les milieux mondains, tous les Ventrue gagnent un point d'Influence Finances, Haute Société ou Politique (au choix du joueur).

Les Ventrue conservent des archives très détaillées de leurs lignages et de leurs héritages. Ainsi, le clan Ventrue, même s’il est moins hiérarchisé que le clan Tremere, peut se montrer extrêmement dur à infiltrer ; presque chaque Ventrue est présent sur les arbres généalogiques du clan. Même s’il faut parfois de nombreux mois de recherche pour retrouver un lignage spécifique, un Ventrue peut en général contacter d'autres membres de son clan pour découvrir le lignage d'une personne se prétendant Ventrue et ainsi certifier ses dires.

Désavantages : tous les Ventrues ont des goûts raffinés, au point d'exclure toutes les autres proies qui ne correspondraient pas à ces goûts. Les Ventrue ne se nourrissent que du sang de mortel en accord avec leur restriction alimentaire. Un tel Ventrue ne pourra se nourrir que sur des jeunes filles ou que sur des hommes d'affaires alors qu'un autre ne pourra se nourrir que sur des humains terrorisés ou des criminels. Un Ventrue régurgite instinctivement tout autre sang venant d'une autre source et n’obtient alors de celle-ci aucune énergie. Cette restriction ne s'applique pas à la vitae vampirique, et le Ventrue peut exceptionnellement dépenser 1 point de Volonté et alors surmonter assez longtemps son dégoût pour étreindre un nouvel infant.

Par leurs restrictions alimentaires, les Ventrue commencent chaque session de jeu avec un point de sang en moins que les autres vampires (cette pénalité n’empêche pas l'utilisation de l'historique Troupeau).